Liens

Formes réseaux ou nature de liens (pour commencer)

Ceux de la forme «  toile d’araignée », l’oligarchie.

Des « amis » pris au piège autour d’une obligation de pensée unique, dominante.

On tourne en rond, sur place, prisonniers volontaires ou manipulés.

Ceux virtuels, illusoires de la toile internet

Des « amis » qui se reproduisent entre-eux autour d’une pensée horizontale, identique. S’aimer soi-même au travers des autres, à l’infini.

On se croit libre mais on marche au pas, à contre courant. 

Ceux du tissage.

Liens  de communication avec l’autre qui assure la conversion d'un potentiel d'action ou d'une création libre, imprévisible, source de possibles.

" La beauté vient de ces espaces vides délimités par les fils ! Révéler, cacher. Désépaissir le monde. Ce qui est somptueux, c’est de voir au travers !

La transparence… La finesse de la toile voile et encadre un morceau d’univers et ce faisant le révèle… " Coeur cousu, Carole Martinez

Igloo ficellle sisal tricotée (détail). Viviane Rabaud

Entrelacer, entrecroiser, tisser des liens pour réaliser, se réaliser ensemble.

Ce n'est pas tant le chant qui est sacré, c'est le lien qu'il crée entre les êtres.

Un lien tout en ondes, en vibrations, qui se diffuse de lieux de croisement, de cheminement en points d'intersection, de jonction.

VOIR

"Les Uns et les Autres" - Lelouch/Béjart

Et/ou écouter.

La Robe Jaune - Césarius Alvim
00:00 / 00:00