LES 10 PROJETS
 
https___static.wixstatic.com_media_49f8e

En mars 2018, les autorités de l’Union Européenne lancent discrètement un Appel à Projets qui élira dix dossiers. Une quarantaine de pionniers alternatifs, groupés dans l’association « Chemins » décide de postuler à ce Concours. Ils se proposent d’améliorer sensiblement les moyens d’action du genre humain à partir de formations à renouveler. Bénéficiant de l’appui inattendu d’Edénia, leur projet est retenu.

Dix projets éligibles.  Des projets très pointus que financerait l’Union Européenne, d'importance majeure.  Ils posent des solutions sur les enjeux et défis actuels et prochains affrontés par l’humanité, dans sa mondialité. Chemins souligne que trop peu d’humains ont appris à analyser les conduites humaines ainsi que la totalité des ressources à mobiliser pour développer nos richesses, faute de rationalité adaptée… La mission de Chemins est là : former à du réflexif et à du théorique traduisibles en expérimentations efficaces. LIRE LES RAISONS DE CE CHOIX

« Le dixième Projet » se subdivise en 3 parties : l’irruption d’Edénia met en lumière l’association « Chemins », par Charles Bernave (« Khriss »), son fondateur et coordinateur. Les 6 pôles d’activités et les principaux animateurs sont évoqués, jusqu’à l’initiative de l’Union Européenne de subventionner dix projets engageant l’avenir de la planète. Chemins va candidater, par huit lieux de formations aux connaissances indispensables à acquérir pour répondre aux défis qui attendent le monde (dénicher huit lieux, prévoir les jeux et épreuves à y soumettre à des candidats).

 

Dans la 2° Partie, ayant été retenu en dixième position, on suit 4 Aspirants qui s’initient à la critique métaphysique dans la Grotte de la Squaw intégrée au Fort de Mars, consacré aux facettes des guerres. Les visiteurs du Fort, parallèlement à la progression des Aspirants, émettent leurs réactions aux expositions sur les guerres, toutes recueillies pour être analysées.

Enfin, une brève 3° Partie insère une sélection d’évènements qui mènent jusqu’au mardi 22 mars 2022, extraits de la saga « L’Epopée Humanis 21 » que rédigent les Pionniers membres de Chemins… 

Dans le jeu du « Mondiopoly » que le « Dixième Projet » va implanter au Palais des Mirages, est scénarisée l’évolution des géostratégies des pouvoirs mondiaux, en « Globes » (terrestres) successifs. A partir du Globe 6 portant sur la période de l’impérialisme américain, battu en brèche au Globe 7 par les Pays Emergeants qui installent une période « pluri-polaire » d’influences (2008-2020), un Globe 8 se dessine où émergent des ilôts de solidarité alternative se réclamant des Lumières. La saga va raconter ce qui réussit à grandir de ces avancées.

9-PROJETS.jpg

 

LES PROJETS SOUMIS A EDENIA

Pages 314/315 du tome 0 (avec classements dans l’ordre de leurs subventions reçues) : « Un communiqué énumère donc une vingtaine de thèmes qui résument la teneur du lot de candidatures acceptées. Les 10 projets retenus :

  • Améliorer l’énergie nucléaire (N°1),

  • Etendre les prospections spatiales (N°3),

  • Eradiquer la faim mondialement par la génétique (N°5),

  • Rassembler une collection d’œuvres d’art à offrir à nos visiteurs (N°2),

  • Démultiplier les performances informatiques et robotiques (N°7),

  • Animer une concertation entre religions (N°6),

  • Mobiliser la diplomatie mondiale afin de remédier aux violences guerrières et terroristes (N°4),

  • Etudier les réponses faisables au dérèglement climatique (N°8). ».

  • Remédier à certaines pollutions, confronter les cultures pour valoriser utilement leurs différences, assainir les situations financières de pays trop endettés (N°9),

  • Proposer des issues au creusement des inégalités économiques et sociales, ouvrir huit lieux de formations qui initient aux connaissances, à la citoyenneté éclairée, aux patrimoines (N°10). 

 

 On remarquera donc que pollutions, cultures, inégalités sociales, ont été écartées de la sélection finale…

Auriez-vous effectué la même sélection ?

Enfin, quels sujets ont été oubliés, selon vous ?

 

Le lancement d’un Appel à Projets par l’Union Européenne découle de l’épisode antérieur de la CoProPla (Conférence Prospective Planétaire), décidée suite au surgissement d’Edénia, et qui unifie le G 20 avec Davos. Comme il en est ressorti que l’idéalisme des Edéniens les rendait ridicules aux yeux des « chefs de cordée » terriens, mais que leurs technologies étaient à tout prix à capter, même s’ils refusaient de nous les communiquer. Susciter des Projets répond à l’objectif de s’emparer de leurs secrets, en espérant les intéresser sur ces initiatives, « hameçonner » des créatures qu’on décrète trop naïves.

D’où le nucléaire de la fusion froide, les vols spatiaux, l’IA… Pour les appâter, on injecte ce qu’on suppose « éthique » mais qui se cantonne à un pseudo-humanitaire auquel on n’adhère pas, qui s’apparente aux pratiques de « Fondations » lancées par la caste de milliardaires, que le Mondiopoly classe parmi les « Janus » : éradiquer la faim, négocier une paix mondiale, calmer les conflits violents entre religions, remédier au dérèglement climatique. Outre leur offrir des œuvres d’art, puisqu’il est apparu par la question de Zup à leurs boitiers qu’ils ignoraient ce domaine.

Pour les Edéniens, leur mission d’observation est prioritaire ; ils ignorent encore l’état de notre planète, leur synthèse n’étant pas élaborée. Notre économie, nos mœurs, notre sacré, etc. leur demeurent inconnus. Rationnels, ils déduisent comme le fait Chemins, que des solutions à inventer aux problèmes du monde passe avant tout par l’acquisition d’une Formation approfondie aux connaissances développées jusqu’à aujourd’hui. Que nous apprennent les sciences sur les OGM, l’IA, les religions, les guerres ? Par conséquent, Edénia positionne le Xème projet comme le meilleur…

Subsiste la démarche adoptée par l’UE : pourquoi s’exposer à soumettre au Vaisseau  les candidatures reçues ? La prétention des dirigeants planétaires, leur certitude qu’ils sont l’élite humaine, surpassent les « masses ignorantes et stupides », enfermées passivement dans leur subordination –un inconnu, anonyme ne peut être qu’une nullité-, constitue leur faiblesse, leur naïveté foncière, celle qu’ils projettent sans connaître ce processus inconscient, sur Edénia. Ils présument que les Projets qu’ils ont déjà entre eux priorisés passeront pour les plus brillants aux yeux de leurs interlocuteurs célestes…