Terreurs de la Caverne // "Les Lumières d'Altérion"
    3° Partie : Agir - Aimer   
        Traité  métaphysique :
Travail, pouvoirs, valeurs

1 – Démasquer les leurres de l’action politique pour concevoir les enjeux des conflits sociaux

  • Les archaïsmes persistants dans les évolutions réfutent les prétentions à initier du « nouveau ».

  • Evaluer les parts d’accidentel et d’avènement dans les discontinuités historiques.

  • Les conjonctions entre social, culturel et psychologique rendent imprévisibles les comportements collectifs : les durées historiques étant en crises potentielles échappent aux contrôles prolongés.

  • Mettre en évidence les actes transformant les conditionnements : placer une sagesse dans l’art de dépasser une alternative stérile entre créer et subir des routines illusoires.

 

2 – Resituer les cultures dépossédées de leurs valeurs et richesses par des pouvoirs illégitimes

  • Le désir violent d’un capital exclut de reconnaître un patrimoine de créations humaines.

  • Le droit coutumier l’emporte sur les légalités car les hiérarchies sociales s’instituent par confiscations dissimulées et tolérées.

  • Un délire massif rêvant de conjurer une finitude radicale provoque l’arbitraire : une inégalité normale entre qualités est travestie en sophisme d’injustices « naturelles ».

  • « Maîtres » et « esclaves » en sursis : les satisfactions à produire en coopérant bousculent les désirs de défendre des avoirs captés par autorité.

 

3 – Passer  de besoins affichés à des aspirations à réveiller pour pratiquer des solidarités

  • Le cliché rassure sans résoudre, alors que l’art de coexister mobilise une dialectique entre utilitaire et désintéressé

  • Le spectaculaire des technologies renforce les lacunes de sociabilité, en abandonnant des ressources techniques aptes à la cultiver.

  • Le sérieux dérisoire des parades publiques n’est supportable qu’en se réfugiant dans des évasions infantilisantes : le jeu est à restaurer dans sa fonction novatrice.

  • Les disfonctionnements sociaux sont exorcisés en crimes pénalisables, visant à détourner de vaincre accords frauduleux et discriminations bloquantes.

 

4 – Déceler improductif et nocif dans les échanges pour évaluer les tâches

  • Les monnaies ruinées par les fluctuations des prix ? Le travail est perverti par un salariat exploité.

  • Valeurs déconsidérées par la notabilité : vertus dévaluées par un culte des réussites usurpées.

  • Des aptitudes à acquérir méprisées par les promesses de facilité : des incantations démagogiques sur une « intelligence artificielle » standardisent et stérilisent les comportements.

  • Un mondialisme réducteur dissimule des régressions brutales : le gigantisme centralisateur d’empires économiques se maintient par chantages dérégulateurs des coopérations sociales.

 

5 – Situer une période dans l’ensemble des époques pour se situer dans sa conduite

  • Une période industrielle non durable ? Possibles et souhaitables réactualisations de périodes passées.

  • Une modernité de consommation exacerbe les incitations incontrôlées : de même, l’espace médiatique non maîtrisé ne dispense pas de réflexivité et la citoyenneté s’effondre.

  • En dépit de séquences diffusées sur l’histoire, leur mise en scène accrocheuse ne situe pas les contemporains dans l’ensemble des contextes culturels et leurs évolutions.

  • La dénationalisation des unités productives les dissocie des racines socio-culturelles qui leur donnent sens et jugent leur utilité : ne restent qu’un « marché » centré sur des offres lucratives.

trépalium.jpg
Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 7 – "La naissance après la mort"
Chapitre 13 : Espaces, sociétés, cultures
Les artifices d’une économie mondialisée exigent de redéployer et valoriser tous les échelons territoriaux pour humaniser un collectif planétaire vivable, apaisé et digne
Clap2.jpg

Suite à la mort de Jehan Mulheim, Khriss a fait appel aux Exploreurs et aux Prospecteurs pour qu’ils mettent en commun leurs trouvailles et explorations.

Se développe un réseau « synaptique » de Colporteurs observé par Edénia, qui souligne les failles du réseau « toilé » par quoi les Prédateurs pillent les ressources et celles du réseau « maillé » qui détourne des enjeux majeurs par ses « buzz » immatures.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 7 – "La naissance après la mort"
Chapitre 14 : Légitimité éthique à injecter peu à peu au particularisme des droits
Les tensions à régler entre le contractuel juridique et le conventionnel pénal et régalien sont l’occasion d’instaurer une dimension éthique qui manque aux doctrines judiciaires et constitutionnelles
Clap2.jpg

Dans le Vaisseau Edénien, on découvre que Jehan a survécu par sa mémoire sauvegardée (reproduction de tous ses neurones alimentés en énergie) par les 12 Edéniens.

Ils puisent en lui les finesses de novations techniques, sociales et culturelles qui leur échappent et que les Colporteurs raccordent à toutes les échelles intermédiaires des territoires.

Leur sauvegarde d’une survie mémorielle a été initiée avec Tsaritchev, déposé dans le circuit nerveux d’une Femen, Fedorova, pour étudier comment deux personnalités aussi opposées allaient fusionner et si la Russie allait obéir à la Chine qui a tramé sa disparition ou adopter une voie citoyenne.

Edénia élargit sa technique : avec Jehan, sont retenus des personnages à sauvegarder et transplanter, dont Paladin transféré en moine.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 8 – "Un renouveau pour entreprendre"
Chapitre 15 : Les injustes rétributions professionnelles réclament du privatisé
Les excès d’inégalités dans les répartitions des ressources et des pouvoirs appellent à réviser la propriété en dissociant celle de possessions  privées de celles de sociétés à considérer comme unités privatisées
Clap2.jpg

Autour de Paladin, devenu Sho-Ghu-Raï, qui mène une croisade visant à prophétiser l’effondrement prévisible d’un salariat misérabiliste, les ORS, Topyk, des Edéniens, constituent un réseau de juristes.

 

Abus de l’intérim et infractions, mascarades comme les franchises, les indépendants, les plans sociaux, sont publiés en vue d’obtenir un droit du privatisé où entreprendre est collectif, responsable.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 8 – "Un renouveau pour entreprendre"
Chapitre 16 : Activités, actions et travail
Actions politiques, activités familiales et sociales, travail rémunéré requièrent d’être traités en fonction de leurs spécificités, à savoir respectivement diriger, gérer et entreprendre
Clap2.jpg

Depuis le Tome 2, les Trivids, avec INIT, INFRA 1, ALTER, INFRA 2, INSER et EXO, se diffusent, ainsi que le Mondiopoly du Palais et ses Portraits de Mayamana. Ils inspirent les acteurs des Chapitres 7 à 28, qui les nourrissent.

Les ESIUC (Entreprises Solidaires Innovantes d’Utilité Collective), modèles du droit privatisé conçu auparavant, s’implantent.

Les Enquêteurs, qui ont appuyé Sho-Ghu-Raï dans sa Croisade en l’alimentant en portraits de Prédateurs-exploiteurs sans scrupules, s’allient à des policiers intègres qui se refusent à la passivité face aux protections dont jouissent de puissants auteurs de délits : ils ont formé SECRETANCE (SEction Citoyenne de Recherches Transversales sur les Anomalies et la Criminalité Epargnée).

Pour libérer l’acte d’entreprendre par ESIUC de coutumes perverses qui le freinent, ils se chargent d’assainir diriger et gérer.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 9 – "Le tribunal des Rebels"
Chapitre 17 : Echanges et marchés ont à respecter l’authenticité de besoins
Le commercial étant gangrené par le lucratif qui étouffe les demandes pour imposer ses offres, la vertu relationnelle du marchandage doit aiguiller vers des produits et services à revaloriser
Clap2.jpg

Chemins s’est implanté en Afrique de l’Ouest, par des travaux universitaires (Horace, Clarisse, avec Vrignon, Dorquenne et Urville relancent des initiatives sur le patrimoine artisanal africain, stimulant un mouvement « Mana ».

 

S’enclenche une coopération mutuelle avec la France : retraités relançant des énergies renouvelables pour transports en commun, Keraven ses aérostats à hélium pour fret lourd, etc.

 

En ressort une revendication d’OMECEE (Organisation Mondiale des Echanges Coopératifs Egalitaires et Ecologiques)

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 9 – "Le tribunal des Rebels"
Chapitre 18 : Intégrer l’économique dans et pour l’écologique
Environnements et milieux vitaux, sociaux, culturels, doivent trouver une parole qui informe les espaces publics des exactions subies impunément qui les polluent et les détruisent
Clap2.jpg

Davids (anonymes revendiquant la parole à l’égal des pipoles), Rebels (citoyens assumant une désobéissance éthique) et Ropins (Robins des Bois-Arsène Lupin, lanceurs d’alertes qui révèlent des secrets d’Etat et des scandales étouffés), s’unissent à l’appel pour l’OMECEE.

 

Par ce collectif s’organise un Procès en 10 Accusations déployées dans les villes du monde où se sont tenus des Forums Sociaux Mondiaux.

        Traité  métaphysique :
  Histoires, hommes, œuvres

1 – Repenser les frontières entre nations, de façon à résorber les discriminations

  • Comment reprendre le juridique institué entre Etats en fonction des organisations de la vie collective à améliorer en les harmonisant ?

  • Comment gérer les instabilités indispensables aux évolutions complexes, de sorte à éviter les blocages ?

  • Multiplier les différences enrichissantes par une égalité qui écarte la passion d’adversaires et d’ennemis.

  • Répudier la sauvagerie libérale qui interdit de se mêler d’autrui, même glauque et criminel.

 

2 – Examiner les évolutions collectives en confrontant leurs sources à la mythologie d’un « progrès » irréversible

  • Développer l’immédiat en présent actuel, retrouvant les durées passés dans le contemporain.

  • Rythmer les moments d’une vie en fréquentant les générations, l’âge n’obsédant que les immatures.

  • La mémoire conditionne la tolérance : retracer les apparitions de cultures marque ce que chacune doit à toutes les autres et assure leur coexistence.

  • Une idolâtrerie moderniste d’un « progrès » fabulatoire abolit la valeur spécifique de projets nationaux sans pour autant éradiquer l’exigence d’autonomie qui ne trouve pas à s’exprimer.

 

3 – Susciter des échanges publics sur désirs et plaisirs selon publicités et œuvres sublimes

  • Décrypter comment des appétits se traduisent en gamme d’éclosions sensorielles et sensuelles enracinant des moments de bonheurs.

  • Des souffrances enfouies implante l’attente de partenaires amicaux et amoureux, confidents par qui évacuer la passivité où des échecs passés nous font stagner.

  • Rejet et contresens sur l’inconscient acculent à mépriser le corps habité par notre psychisme, bloquant ainsi l’accès au goût et aux sentiments à épanouir.

  • Une fermeture du monde industriel aux mystères du vivant cohabite avec une mystique de l’animal sauvage, contradiction irrésolue qui nous abêtit sur notre situation dans l’ensemble des vivants.

 

4 – Substituer les conditions d’hommes aux redites creuses  sur « l’homme »

  • Vaincre duplicité et mauvaise foi qui masquent les faiblesses sous une assurance sourcilleuse et détournent d’une confiance courageuse à risquer.

  • La mythologie d’un racisme colonialiste sur « l’homme » porteur d’une civilisation unique, greffée aux héritages de dogmatismes religieux, brandissent des « monstres » et des « péchés » qui aveuglent sur l’obligation universelle d’humanité

  • Les utopies politiques, transcrites en doctrines bureaucratiques d’Etats coupés des citoyens, privent jusqu’à maintenant les collectivités de conception sur un régime respectant les peuples..

  • Démissions et impuissances politiques à remédier aux oppressions poussent à se réfugier dans un individualisme tout autant aliéné, qui se pare de parodies de valeurs, sans dignité assumée.

 

5 – Repérer l’extra-ordinaire dans le quotidien que l’essentiel libère du divertissant

  • Reprendre l’imaginaire sur don et génie pour les appliquer à tous talents généreux.

  • Les réussites qui se glorifient à l’écart du monde reproduisent les aristocrates repliés dans leurs forteresses tandis que les miséreux qu’ils pressurent croupissent dans leurs taudis

  • Valoriser la discrétion de cheminements inestimables qui tissent des mixités à célébrer.

  • Accompagner une histoire sans fin : notre finitude ne nous condamne ni ne nous damne mais nous motive à créer sans bornes.

Sculpture en céramique
Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 10 – "Mafyak contre Paladins"
Chapitre 19 : Récuser une « liberté » refusant ses obligations d’égalité et de fraternités
Statuts et rôles sociaux sont à responsabiliser, à justifier selon des mérites à reconnaître et par des critères d’utilité qui discréditent les parasitismes et les impostures

SECRETANCE informe les Enquêteurs de Chemins sur la dizaine de zones « hors la loi » où prolifèrent impunément les trafics de toutes sortes, dont ceux de Karpada et des cartels de T-Deltos en Colombie et à la frontière mexicaine.

 

Parallèlement, ils surveillent les polices privées qui se chargent de protéger des communautés politiciennes d’une insécurité galopante : Milices Noires, Légions Bleues, Brigades Vertes. Sho-Ghu-Raï met en place des Cordons Arc-en-Ciel qui aident les Anciens et les Grands Frères, dans les Cités, à créer des ESIUC implantant une ré-industrialisation écologique et des services d’information remédiant aux contrefaçons.

Clap2.jpg
Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 10 – "Mafyak contre Paladins"
Chapitre 20 : Critères définis de novation opposables à des émergences illusoires
Les améliorations transversale et non sectorielle apportées par des entreprises innovantes, inventives, créatrices, pionnières, originales, de façon, se démarquent radicalement d’un « nouveau inédit » infondé
Clap2.jpg

Lucile Baugeon anime avec succès un portail Planetic « Le Livre des Richesses » qui popularise les innovations classées en 12 Gisements selon 7 critères qui les différencient clairement des 6 espèces d’émergence.

 

Elle réussit à générer un réseau sur le Marché Intérieur d’Altérion, puis entame un tour d’Afrique (sous le pseudonyme de Lucinde) avec des Roms, Gracchus et Camille Gravenoux (« Shot », la photographe).

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 11 – "Tragédies pour Héritiers"
Chapitre 21 : Corporatismes et communautarismes à subordonner au collectif
Mouvances et appartenances spirituelles, politiques, culturelles, ont à débattre, dialoguer, discuter entre elles, car si elles perdurent cloisonnées leurs compétitions en sous-main enveniment leurs rivalités

Les Cordons Arc-en-Ciel colportent les 10 mouvances politiques actives en Jalnicie en les soumettant les témoignages du Procès Mondial Citoyen. Sont-ils prêts à une entente décloisonnée face aux misères sociales et aux désastres écologiques, ou bien partisans des durcissements entretenus pas Milices, Légions, Brigades ?

 

De leur côté, Noémie Varègue (promue colonelle), « Renouveau Gondie Ouest » joignent leurs moyens aux Roms de Romabogitzi et de Décroch’ Lune pour participer à l’opération « Le Passé sur ses rails, ses roues, ses coques » qui fait circuler ses trains culturels inter-villages, ses roulottes, des péniches sur les canaux.

Clap2.jpg
Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 11 – "Tragédies pour Héritiers"
Chapitre 22 : En-deçà et au-delà des brutalités, des violences rampantes à désamorcer
Discriminations sournoises, dévalorisations humiliantes, filtrages, anonymat pénalisant, empoisonnent les milieux professionnels, médiatiques, familiaux, alors qu’y remédier relance les énergies constructives
Clap2.jpg

Les Roms élargissent « Le Passé sur ses rails, ses roues, ses coques » en «  Caravane des Espérances » qui recueille les dévoilements d’injustices larvées subies sans que quiconque ne les dénonce et les unit aux témoignages issus des boitiers Edénia.

Un message « Qu’en dites-vous ? » reçoit un retour qui provoque un émoi planétaire, où Edénia met en balance les héroïsmes obscurs que Chemins et ses Trivids ont scénarisés.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 12 – "Que la Fête soit !"
Chapitre 23 : Puiser aux sagesses lointaines, où dons et festivités ignoraient la guerre
Un monde de mieux-être ensemble à faire advenir puise dans la fête-potlatch, où se partage tout ce qu’a accumulé la période de travail. Cadeaux et permissivité recréent le social, abolissant les mobiles violents
Clap2.jpg

Parmi les richesses à puiser dans les nations originelles, figure le Potlatch, un temps circulaire où l’année est divisée en deux phases d’égale durée.

Six mois d’accumulations par un travail réglé sont suivis de six mois de re-création sous forme de fête permanente où on échange des cadeaux, où les amours hors mariages sont autorisés. Ce système préserve des guerres, puisque tout appartient à tous, que ni argent ni troc n’ont cours.

ORS, Renouveau Gondie Ouest, Colporteurs, se fédèrent pour appeler les tribus de centaines d’ethnies à célébrer la première Fête des Nouveaux Temps.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 12 – "Que la Fête soit !"
Chapitre 24 : Faire naître des désirs altruistes aptes à rendre plaisant un idéal éthique
Au lieu d’inclinaisons possessives et égoïstes procurant des jouissances malsaines, solitaires- sectaires, populariser les expériences de partage et d’entraide, qui stimulent une joie contagieuse
Clap2.jpg

Sous un chapiteau et dans des roulottes, Trouvevers et Punchy, avec les Comédiens du Domaine, organisent des « Soupers Sensibles », du théâtre dialogué, sur les sublimations, les transferts, les rêveries érotiques.

La finalité : évacuer des rancœurs et des fantasmes ingérables par des simulations qui répliquent à des serments éthiques comme à des chants et poèmes romantiques, lyriques.

Du Sud-Ouest, l’initiative est dupliquée dans d’autres régions ; et des Exploreurs convient des groupes d’artistes issus de la Fête tenue par des nations originelles.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 13 – "Le nettoyage des Incuries"
Chapitre 25 : Remédier aux carences d’information, valoriser une presse alternative
Développer, dans l’espace public, des discussions à la fois critiques et constructives, sur des sources sociales d’oppressions politiques, économiques, culturelles trop méconnues, en dépassant les polémiques
Clap2.jpg

Des chercheurs en sciences humaines obtiennent de gros médias radios et télévisuels une journée par semaine d’ouverture à des invités demandés par le grand public.

Les sujets ne sont pas fixés à l’avance et les participants émanent de domaines d’étude variés. L’audience se révèle plus massive que pour les émissions réservées à des intervenants invités par la rédaction.

Mermes est sollicité et fait discuter sur « informer ne convient pas à des sociétés lucratives ». 

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 13 – "Le nettoyage des Incuries"
Chapitre 26 : Infléchir citoyens et politiciens à se libérer d’une tutelle de l’économique
Repenser la démocratie, rongée par un fatalisme décrétant l’action politique dépendante des contraintes économiques : par référence à des périodes antérieures, rappeler la prééminence du peuple souverain
Clap2.jpg

Au Palais des Mirages et à Arian, Keraven, Balain et Yvon Darmor ont repris l’analyse de Jehan Mulheim sur une « isocratie » propre à remplacer la notion insuffisante de « démocratie ».

Il est devenu patent que le seul critère de pluralisme électoral ne saurait garantir une souveraineté populaire, confisquée par des élus soucieux d’abord de se faire réélire et pour cela soumis aux influences de magnats économiques qui détiennent les gros médias.

Stop Racket, d’autre part, a échoué à formaliser sa doctrine de « démocratie participative ». Quant aux tenants d’un anarchisme par « démocratie directe », leur rêve est inapplicable dans des nations étandues et surpeuplées.

Reste l’horizon de Prospects, expérimentations de collectivités d’ESIUC, égalitaires et fraternelles, dotés de presse informatrice proposant des responsables dirigeants révocables par référendums dans des territoires limités.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 14 – "- Consuelo chez Lilliput"
Chapitre 27 : D’une cohabitation résignée entre exclus et privilégiés, à une coexistence
La juxtaposition de communautés qui s’ignorent entre elles ne saurait établir un tissu collectif paisible, si bien que la jugeote commende de refondre ces distances en les résorbant, une mixité étant irréalisable
Clap2.jpg

Que les familles de privilégiés, en fortunes, postes de pouvoirs, notoriété, cohabitent au XXI° siècle comme aux précédents, signifie que les autres membres de ces nations sont exclus des décisions comme des gestions.

 

Les Derniers de Cordée, Davids, Rebels, Ropins décident de revendiquer une « Coexistence », en lancent un Débat National à partir de Prospects. Les polémiques s’enflamment, ce dont se moquent des Boufflons, qui caricaturent en vérité les passions et idéologies incohérentes des « Cohabitants » où seuls sont audibles des pipoles.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 14 – "Consuelo chez Lilliput"
Chapitre 28 : Réhabiliter l’objectif de pauvreté heureuse, par la richesse immatérielle
Si répartir également les fortunes s’avère infaisable, placer à un rang d’excellence le choix de savourer un bonheur d’amitiés solidaires entre revenus modestes serait susceptible d’abolir la fracture millénaire
Clap2.jpg

Les Prospects isocratiques se chargent d’une mission que leurs confient les Pèlerins « Libegafrala » : reprendre l’inventaire « Autonomia » qui pointe des terres ayant obtenu leur émancipa-tion.

La mission s’oriente vers des îles désertes ou désertées, des « Lilliputs », sur lesquelles s’implantent des Essaims de migrants pratiquant une « pauvreté heureuse ».

Isocratiques, artisans et créateurs de littérature et de musique, leur mode de vie « native nations » fait de suffisance où plaisir-travail s’équilibre fait tache d’huile.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 15 – "Au revoir Edénia, adieu Jehan "
Chapitre 29 : Le sublime humain éclot à l’épreuve des pires tragédies
Se porter au secours des désespoirs, des souffrances, des malheurs, des catastrophes, développe une force d’âme qui nourrit la confiance en tout homme, un respect enthousiasmant et donne prix à la vie.
Clap2.jpg

Chemins, obtenant une audience enfin substantielle, partage un petit tiers de l’espace public médiatique, juridique, politique, économique avec les consommateurs mondialisés toujours otages des Prédateurs.

 

Edénia a manifesté son adhésion à leurs instances : OMECEE, ESIUC, Fête des Nouveaux Temps, Prospects, Lilliputs. Mission ultime : héberger et soulager les désespérés, malades graves, victimes de catastrophes.

Dans « Les Lumières d’Altérion » : Tome 15 – "Au revoir Edénia, adieu Jehan "
Chapitre 30 : Par l’art d’aimer s’épanouit l’espérance, se ressent le transcendant
Le beau fait accéder au sentiment qui harmonise orgueil et humilité, résout le mystère d’une dissociation entre connaissance, justice et sensibilité, répond à la hantise de notre identité humaine profonde
Clap2.jpg

Le Vaisseau Edénia s’est converti à la jugeote et au sentiment par la création de beauté : leur rationalité et leur éthique ont fait prendre conscience que des affects et les sophismes qu’ils engendrent sont une occasion d’élever dialectiquement des âmes à un sublime capable de se diffuser sur des territoires.

Ils décident de quitter Humanis, ne reviendront que si les dominateurs Prédateurs-consuméristes déclenchent une guerre d’extermination des « Solidalt ».

Jehan choisit de disparaître définitivement, après que le Vaisseau l’ai transporté aux confins de l’Univers –Edénia ayant relaté sa « survie cérébrale » et son rôle dans leur accès au sublime.